Site du Patrimoine Mondial

Biens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial (9)

L’Éthiopie a une longue histoire riche en traditions et ses sites et monuments témoignent de l’importance des civilisations qui ont été enracinées dans ce territoire pendant plus de 2.700 ans.
Les bâtiments et les monuments d’Axoum, Gondar et Harar correspondent à des périodes de grand rayonnement, de croissance et de prospérité et les églises et les musées du Lac Tana, de Lalibela et d’Harar illustrent l’ingéniosité et la foi dans lesquelles la population d’Éthiopie a puisé sa force dans les moments d’adversité.

La Conférence générale de l’UNESCO a approuvé la participation de l’Organisation au soutien de la Campagne internationale menée pour la sauvegarde des principaux monuments et sites d’Éthiopie. Ces sites et monuments font partie du patrimoine culturel de toute l’humanité.
Avec l’aide de l’UNESCO, le gouvernement éthiopien a lancé et mis en place une campagne visant à préserver, restaurer et présenter six sites importants dont quatre ont été placés sur la Liste du patrimoine mondial.
Avec l’assistance de la communauté internationale, grâce à des organisations et fondations techniques et financières, ainsi qu’avec l’appui multilatéral de l’ensemble des organismes des Nations Unies et l’aide de l’opinion publique dans le monde entier, la population d’Éthiopie aura la possibilité d’atteindre ses objectifs louables.
Je forme le souhait que les peuples du monde entier continueront à manifester leur solidarité en contribuant à l’équipement technique et à l’approvisionnement, à la formation et au financement qui sont nécessaires pour restaurer et préserver ces sites magnifiques et pour assurer le succès de la Campagne éthiopienne.
Une sélection de sites et de bâtiments ayant une valeur historique et illustrant la richesse de la culture éthiopienne a été intégrée à la Campagne internationale. Leur conservation et leur restauration sera effectuée de façon à ce qu’ils demeurent accessibles aux visiteurs nationaux et internationaux tout en demeurant adaptés à la vie quotidienne des Éthiopiens.
De cette façon, on pourra stimuler la prise de conscience de l’importance de l’histoire éthiopienne dans le monde.

En Éthiopie, le principal instrument de la préservation du patrimoine culturel est le Centre for Research and Conservation of the Cultural Heritage (CRCCH) (Centre pour la recherche et la conservation du patrimoine culturel du Ministère de la culture et des sports).
C’est sous ses auspices que les ressources de l’Éthiopie et de la communauté mondiale sont actuellement mobilisées pour entreprendre ces activités.
La principale responsabilité de la mise en oeuvre incombe au gouvernement éthiopien, guidé par le National Committee for the Preservation of Historical Sites and Monuments (Comité national pour la préservation des sites et monuments historiques). Le directeur de la Campagne internationale, agissant sous l’autorité du Comité, est chargé de l’administration et de l’exécution des activités de promotion et de préservation prévues dans le cadre de la Campagne.
Il est aussi à la tête du CRCCH. L’UNESCO et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) ont affirmé leur soutien à la Campagne, qu’ils feront utilement bénéficier de leur assistance et de leurs conseils.

Source : UNESCO

 

Permanent link to this article: http://ethiopianembassy.fr/delegation-aupres-de-lunesco/sites-du-patrimoine-mondial

AXOUM

Près de la frontière nord de l’Éthiopie, les ruines de la ville ancienne d’Axoum marquent l’emplacement du cœur de l’Éthiopie antique, lorsque le royaume d’Axoum était l’État le plus puissant entre l’Empire romain d’Orient et la Perse. Les ruines massives, qui datent du Ier au XIIIe siècle, comprennent des obélisques monolithiques, des stèles géantes, des …

View page »

BASSE VALLEE DE L’AOUACHE

La vallée de l’Aouache contient un des plus importants ensembles de gisements paléontologiques du continent africain. Les vestiges découverts sur le site, dont les plus anciens ont au moins 4 millions d’années, fournissent une preuve de l’évolution humaine qui a modifié notre perception de l’histoire de l’humanité. La découverte la plus spectaculaire a été faite …

View page »

BASSE VALLEE DE L’OMO

Près du lac Turkana, la basse vallée de l’Omo est un site préhistorique de renommée mondiale, où ont été découverts de nombreux fossiles, notamment l’Homo gracilis, d’une importance essentielle pour l’étude de l’évolution humaine. Les restes d’hominidés récemment mis au jour dans la basse vallée de l’Omo sont tout à fait uniques, et témoignent d’étapes …

View page »

Conventions de l’UNESCO

Convention : Date de dépôt : Type de dépôt : Convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel. Paris, le 16 novembre 1972. 06/07/1977 Ratification Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel. Paris, le 17 octobre 2003. 24/02/2006 Ratification Convention internationale contre le dopage dans le sport. Paris, 19 octobre 2005 30/07/2008 …

View page »

FASIL GHEBI

Le site classé sur la Liste du patrimoine mondial est un important témoignage de la civilisation éthiopienne moderne sur le plateau nord de Tana. Le style caractéristique de la période de Gondar, qui était appelé à marquer durablement l’architecture éthiopienne, est apparu au XVIIe siècle dans cette capitale. Flanqué de deux torrents de montagne, à …

View page »

HARAR JUGOL

La ville fortifiée de Harar est située dans la partie orientale du pays, sur un plateau encerclé par le désert et la savane et entaillé par de profondes gorges. Les murs ceignant cette ville sacrée musulmane ont été construits entre le XIIIe et XVIe siècles. Harar Jugol, connue comme la quatrième ville la plus sainte …

View page »

KONSO Paysage culturel (2011 World Heritage Site)

Le Paysage culturel du pays konso est un site aride de 55 km², avec des terrasses en pierre et des fortifications, situé sur les hauts plateaux d’Ethiopie. Il constitue un exemple spectaculaire d’une tradition culturelle vivante remontant à vingt-et-une générations (plus de 400 ans) et adaptée à un environnement sec et hostile. Le paysage témoigne …

View page »

LALIBELA

Au cœur de l’Éthiopie, dans une région montagneuse, les onze églises monolithes médiévales de cette « nouvelle Jérusalem » du XIIIe siècle ont été creusées et taillées à même le roc près d’un village traditionnel aux maisons rondes. Lalibela est un haut lieu du christianisme éthiopien, lieu de pèlerinage et de dévotions. Les églises rupestres …

View page »